Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche avancée
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche par lot
Chercher sur :
Entrez ici la liste de termes ou de références à chercher :
Vous pouvez entrer une valeur par ligne. Vous pouvez aussi copier-coller une liste de valeurs séparées par retour chariot ou tabulation ou par le séparateur défini ci-dessous
Séparateur :
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche par couleur
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Catégorie :
Sous-catégorie :
Référence :
4949
Crédit :
coll. Agence Martienne
Titre :
La Belle Époque dans l'attente des premières communications interplanétaires.
Légende :
«Les habitants de Mars communiquant avec la Terre». Installés en surplomb d'un canal martien, l'oeil rivé à l'oculaire du télescope et crayon à la main, des astronomes en bonne compagnie s'emploient à établir un relevé de la surface de la planète Terre. Y trouveront-ils quelques canaux, preuve de l'existence d'êtres intelligents sur Terre ? Dessin de Albert Robida, gravure de Vintraut, illustrant un article de Wilfrid de Fonvielle, vulgarisateur français, pour le Journal des Voyages, 17 février 1901. Intitulé «A la Surface de Mars, Fantaisie d'Astronome», ce papier ironise sur «le legs de 100 000 francs constitué par la veuve Guzman pour récompenser l'auteur des [premières] communications interplanétaires», proposé en 1891 et accepté «après dix longues années d'hésitations, par l'Académie des sciences de Paris». Proposé par Mme Guzman, une riche admiratrice de Flammarion, en hommage à son fils Pierre décédé, le «prix Pierre Guzman», valable 10 ans, excluait d'emblée une communication avec la planète Mars, jugée bien trop facile... Très bel exemple d'illustration de science-fiction à l'esthétique Art Déco. A mettre en parallèle avec une vision identique de Henri Lanos, en 1912 (voir image n° 6435).
Mots-clés 2 :
Mots-clés :
Sélection
Voir sélection
Déposer ici pour retirer de la sélection