Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche avancée
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche par lot
Chercher sur :
Entrez ici la liste de termes ou de références à chercher :
Vous pouvez entrer une valeur par ligne. Vous pouvez aussi copier-coller une liste de valeurs séparées par retour chariot ou tabulation ou par le séparateur défini ci-dessous
Séparateur :
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche par couleur
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Catégorie :
Sous-catégorie :
Référence :
4547
Crédit :
coll. Agence Martienne
Titre :
Les fameux débris de la «soucoupe de Roswell»
Légende :
8 juillet 1947 : les débris récupérés de la soucoupe crashée de Roswell sont présentés à la presse par l'officier Irving Newton, chargé du bureau météo de la base de Forth Worth (Texas). On distingue nettement les feuilles d'étain (cible pour la détection radar), montées sur des baguettes de bois très léger (balsa) constituant la «cible Rawin» accompagnant le train de ballons Mogul. Le «projet Mogul» ? Un programme américain top secret mis en place pour la détection, dans la haute atmosphère, des ondes produites par le futur premier essai atomique soviétique (qui aura bien lieu en 1949). Voir la photo sous référence 8365 présentant un ballon Mogul et sa cible Rawin en vol. Rappel façon «crash de Roswell pour les nuls» : le 8 juillet 1947, une dizaine de jours après les premières observations de soucoupes, la base de Roswell dans le Nouveau Mexique diffuse une dépêche déclarant que l'armée a capturé une soucoupe volante ! Quelques heures plus tard, la base de Fort Worth, où les débris de la «soucoupe» ont été transportés par avion, diffuse une nouvelle dépêche. Il s'agit d'une lamentable méprise : on a confondu les restes d'un ballon sonde avec ceux d'une soucoupe volante ! On n'entendra plus parler de la soucoupe de Roswell pendant trente ans. En 1980, l'affaire ressurgit : Jesse Marcel, un des militaires de la base, affirme qu'il ne s'agissait pas d'un ballon mais d'un ovni. En 1994, pressée par l'opinion, l'armée américaine publie un rapport : il s'agissait bien de ballons, mais liés à un projet top secret destiné à espionner les Soviétiques dans le domaine atomique (projet Mogul). Beaucoup refusent de croire à cette nouvelle explication mais une partie des ufologues la tienne pour vraie pour la bonne raison qu'ils l'avaient eux-mêmes découverte indépendamment au cours de leur enquête.
Mots-clés 2 :
Mots-clés :
Sélection
Voir sélection
Déposer ici pour retirer de la sélection