Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche avancée
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche par lot
Chercher sur :
Entrez ici la liste de termes ou de références à chercher :
Vous pouvez entrer une valeur par ligne. Vous pouvez aussi copier-coller une liste de valeurs séparées par retour chariot ou tabulation ou par le séparateur défini ci-dessous
Séparateur :
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche par couleur
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Catégorie :
Sous-catégorie :
Référence :
6149
Crédit :
coll. Maison d'Ailleurs / Agence Martienne
Titre :
Alimentation du futur.
Légende :
Cantine en 1995. Un cylindre rouge, muni de robinets, permet le mélange de substances essentielles (vitamines, hormones, calories...) pour constituer le repas des gens, tous revêtus d'un uniforme standardisé brun. Le dessin est signé par Joseph Hémard et illustre, en l'an fiscal 1995, l'art. 560 du «Nouveau code des impôts direct» qui stipule : «Les signes extérieurs de dépenses ci-après énumérés, doivent être déclarés par les contribuables : habitation principale, résidences, chasses gardées ou non, voitures, yachts, avions, parachutes, robots de toutes catégories, îles flottantes, appareils émetteurs et récepteurs de télévisions, radars, etc. Les assujettis qui montreront encore une certaine intolérance pour la nourriture standardisée, les vêtements uniformes, le confort rationalisé, tous objets préfabriqués et le rythme de vie endoctriné, devront en faire la déclaration en spécifiant jusqu'où va leur empirisme. Ils seront alors taxés sur la plus-value de leurs dépenses, après vérifications médico-fiscales. Les dépenses personnelles ostensibles et notoires, réceptions, bals de nuit, fêtes nautiques, feux d'artifice aériens par jets de proton ou par lancements d'atomes de gaz, enfin tous amusements cosmiques, seront laissés à l'appréciation du Contrôleur des Contributions, lequel sans tenir compte de l'assiette de l'impôt, attribuera au contribuable visé une taxe spéciale devant remplacer l'ancienne taxe, portant son principal sur les balcons et les constructions en saillie.» Illustration intérieure in Agenda 1947, imprimerie E. Desfossés néogravure, s. d.
Mots-clés 2 :
Mots-clés :
Sélection
Voir sélection
Déposer ici pour retirer de la sélection