Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche avancée
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche par lot
Chercher sur :
Entrez ici la liste de termes ou de références à chercher :
Vous pouvez entrer une valeur par ligne. Vous pouvez aussi copier-coller une liste de valeurs séparées par retour chariot ou tabulation ou par le séparateur défini ci-dessous
Séparateur :
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Recherche par couleur
Ensemble de recherche :
Tous les documents
  • Tous les documents
Catégorie :
Sous-catégorie :
Référence :
605
Crédit :
© Yves Bosson / Zentralbibliothek Zürich / cote PAS II 3/1
Titre :
Prodige céleste vu, relaté, interprété par Nostradamus.
Légende :
Prodige céleste. Feuille volante (ou «placard») datée de 1554, comportant un texte de Nostradamus et une gravure sur bois représentant un croissant de lune crachant une flèche de feu. Il s'agit de l'un des tout premiers documents connus signés par Nostradamus, avant même la parution l'année suivante de la première édition des Prophéties ou du Traité des fardements. «Un signe effrayant et miraculeux qui fut vu par de nombreuses personnes le samedi (...) du dixième jour de mars entre sept et huit heure dans la ville de Salon en France. (...) Daté en France à Salon en Provence le 19 mars de l'an 1554. (...) Michael de Nostre Dame. (...) Traduit de la langue française et imprimé à Nuremberg par M. Joachim Heller.» Le prodige céleste ici décrit (en fait une météorite) fut observé par Nostradamus lui-même ; interprété comme mauvais présage, elle donne lieu à un redoutable avertissement dans une lettre envoyée à Claude de Savoie, comte de Tende, gouverneur de Provence et protecteur de Nostradamus. Cette lettre, traduite en allemand, est à l'origine de ce placard. © Zentralbibliothek Zürich / cote PAS II 3/1 © Photo Yves Bosson
Mots-clés 2 :
Mots-clés :
Sélection
Voir sélection
Déposer ici pour retirer de la sélection